Fluxum Foundation

fr / en
Menu

◄ retour

23.05.2016

Résidence Kaori Ito, création "Robot, l’amour éternel"

"Robot, l’amour éternel"
Un spectacle de Kaori Ito
Production : Compagnie Himé

Résidence de création au Flux Laboratory autour de "Robot, l’amour éternel", création prévue en octobre 2017.

Au Japon, les robots travaillent plus en plus dans les maisons de retraite, aux réceptions des hôtels ou pour des personnes qui manquent d’affection et d’amour. Il y a même des gens qui n’habitent qu’avec des robots comme « lovers ». Et ils sont satisfaits.
Au travers de cette nouvelle création, je souhaite inverser les rapports et m’interrogerai sur la façon d’interpréter un robot en tant qu’être humain ou danseuse. Comment interpréter un être non-émotionnel qui copie les émotions des humains ? 
Plusieurs étapes de répétition se dérouleront à Marseille, Genève, Toulouse etc, pour aboutir à la création du spectacle en octobre 2017.
 
Après sa création "Je danse parce que je me méfie des mots" présenté en novembre 2015 à l’ADC, Kaori Ito revient en résidence à Genève pour son nouveau projet de création intitulé "Robot, l’amour éternel". 
Lauréate du prix DanseAujourd’hui décerné par le réseau des spectateurs de danse, sa création est soutenue par les mécènes de la danse et la fondation BNP Paribas. Artiste internationale, elle a notamment travaillé avec les chorégraphes Angelin Preljocaj, Alain Platel, Philippe Decouflé, James Thierrée et Sidi Larbi Cherkaoui ainsi qu’avec les metteurs en scène Denis Podalydès et Guy Cassiers. En 2015, elle a été nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres et a reçu le prix Nouveau talent chorégraphie de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD). 

Résidence Kaori Ito, création "Robot, l’amour éternel"
Résidence Kaori Ito, création "Robot, l’amour éternel"